Comment étudier – les pièges et les secrets de la réussite (partie 2)

Par Lance King

Les éléments clés rarement enseignés et souvent manqués par les étudiants, ce qui peut faire une énorme différence dans l'efficacité et l'efficience des études.

Maintenant, vous vous assoyez pour étudier. Comment allez-vous le faire?

Étape 5 :
Comment choisissez-vous « quoi » étudier? La Recherche montre que la pression que vous subissez influencera votre choix d'études, souvent à votre détriment. Sous peu de pression, les étudiants auront tendance à choisir d'étudier les choses qu'ils trouvent difficiles à comprendre. Sous forte pression, les étudiants ont tendance à accorder une priorité élevée aux éléments relativement faciles, ceux qui sont le plus faciles à apprendre.
Ce qui signifie que la pression d'évaluation a tendance à pousser les étudiants à mémoriser des informations simples plutôt qu'à comprendre des concepts plus complexes, ce qui peut être catastrophique si le test ou l'examen teste une compréhension réelle plutôt que le rappel.
Attention à ce piège! Assurez-vous de choisir délibérément d'étudier les éléments, les concepts et les matières qui sont les plus importants pour atteindre votre objectif académique, et non les plus faciles à apprendre.
Sachez que lorsque vous commencez à étudier quelque chose de nouveau, vous avez probablement certains conflits entre comprendre cette chose et faire face à certaines difficultés pour l'apprendre. Ainsi, apprendre cette chose ne sera jamais plus difficile qu'au tout début. Vous devriez affronter les parties difficiles dès le début.

Alors maintenant, comment allez-vous étudier? Vous aurez tous vos propres stratégies pour le traitement et la synthèse de l'information comme les cartes heuristiques, les notes colorées, l'enregistrement et l'écoute de notes audio, l'écriture et la réécriture, les sources multiples, l'utilisation de vidéos, les sites Web de sujets préférés, etc. Mais certaines approches clés peuvent grandement influencer votre compréhension et votre rétention dont vous n'êtes peut-être pas au courant. [Si vous avez besoin d'aide pour réaliser des notes de synthèse, consultez les compétences LALATAT suivantes : Réaliser des notes de synthèse à partir de textes,, et Réaliser des notes de synthèse à partir de présentations]

La première approche est l'étude en bloc versus l'étude espacée – laquelle fonctionne le mieux pensez-vous? Au cours d'une même période d'étude, est-il préférable d'étudier une seule matière ou d'étudier différentes matières? Dans une expérience classique les personnes devaient identifier avec précision des peintures (précédemment inédites) de différents artistes après une formation aux caractéristiques de chaque artiste. La formation pour certaines personnes impliquait de montrer des peintures rassemblées de chaque artiste en blocs et les autres ont été montrées des peintures entrelacées de différents artistes.
Les résultats ont montré que 78% des participants ont appris les caractéristiques des artistes avec plus de précision si les peintures étaient présentées de manière aléatoire que si les peintures étaient présentées dans des blocs d'artistes. Cela démontre clairement que l'étude espacée ou le mélange des matières produit une plus grande efficacité d'apprentissage, mais plus intéressant encore, seulement 22% des participants pensaient avoir mieux réussi dans le contexte des peintures présentées de manière aléatoire.
Ceci est très important, car cela suggère que lors de l'apprentissage de nouveau contenu, nous pensons que l'étude en blocs (par exemple, étudier tous les différents modèles macro-économiques ensemble, ou toutes les bactéries procaryotes ensemble, etc.) va entraîner une meilleure compréhension et une meilleure rétention alors que l'entrelacement de ce contenu avec d'autres contenus apparentés, mais non similaires produira en fait de meilleurs résultats.
Il semble que nous pensons que l'étude du contenu entrelacé demandera plus de concentration, sera plus difficile et prendra plus de temps et sera donc moins efficace alors qu'en fait elle est à la fois plus efficace et plus efficiente.
L'étape 4 consiste donc à sélectionner des éléments mixtes à étudier au cours d'une même période d'étude. Il peut s'agir de différents éléments d'une même matière ou de matières complètement différentes.

La deuxième approche est l'examen espacé.
Les neurosciences ont maintenant confirmé ce qu'Hermann Ebbinghaus a découvert en 1885. Notre mémoire de l'information peut être considérablement améliorée, jusqu'à 100%, simplement en mettant en place des révisions par étapes de l'information. L'astuce consiste à adapter les moments d'étude au système de connexion du cerveau humain. [Vous pouvez consulter l'article suivant en anglais si vous êtes intéressé : Répétition espacée – un guide de la technique ]
Concrètement, pour votre étude, vous devez vous assurer que :

  1. Chaque jour, lorsque vous étudiez, vous faites des résumés des points principaux de chaque matière avec votre propre technique de prise de notes.
  2. Dès que vous avez fini de faire un bon résumé d'un sujet, vous devez faire votre première révision. Pour ce faire, lisez votre résumé et transformez à voix haute tous vos points de résumé en phrases, dans vos propres mots.
  3. Pour toutes les parties que vous ne comprenez pas encore, retournez à la source et extrayez quelques mots supplémentaires à ajouter à votre résumé, puis expliquez-vous à nouveau cette partie.
  4. Dans les 24 heures qui suivent la rédaction du résumé, réexaminez-le et expliquez-le-vous à nouveau, dans vos propres mots.
  5. Une semaine après avoir fait le résumé pour la première fois, regardez-le à nouveau et expliquez-le à nouveau, avec vos propres mots.

[Pour apprendre à réviser efficacement les notes de classe et les notes d'étude, consultez la compétence LALATAT suivante : Utiliser des procédés mnémotechniques pour se souvenir des informations clés]

Ensuite, vous pouvez commencer à vous tester.

Se tester soi-même est la dernière approche dont la plupart des étudiants ne réalisent pas les avantages.

Se tester soi-même peut être une stratégie d'étude très efficace, en particulier dans l'intérêt de la rétention à long terme (voir Roediger & Karpicke, 2006). Lequel de ces trois groupes vous attendriez-vous à mieux se souvenir de l'information? Les étudiants qui ont étudié 4 fois (SSSS), les étudiants qui l'ont étudié trois fois et ont été testés une fois (SSST) ou les étudiants qui l'ont étudié une fois et ont été testés 3 fois (STTT) ?
Les résultats de cette étude étaient que par rapport aux étudiants SSSS, les étudiants SSST se souvenaient mieux de 38% et oubliaient moins de 100%. Les étudiants STTT se souvenaient mieux de 50% et oubliaient moins de 270%!
Se tester soi-même est vital et augmentera considérablement l'efficacité de votre étude (voir l'article en anglais Apprendre mieux, apprendre plus).

Assurez-vous donc que, dans le cadre de chaque journée d'étude de nouveau contenu, vous vous testez toujours également sur ce que vous avez déjà étudié auparavant.

Ce sont les bases d'une étude efficace et efficiente que de nombreux étudiants ne réalisent pas. La mise en œuvre de ce qui est suggéré ici améliorera certainement vos résultats scolaires.
Je le garantis.

Le reste du travail d'une étude efficace implique de la concentration, de la persévérance, de la détermination, de la résilience et de bien réagir devant l'échec. Ces sujets sont tout aussi importants pour apprendre à apprendre et seront traités dans mes prochains blogues.

Comme Björk (2001) et d'autres l'ont fait valoir, la clé pour survivre dans un monde complexe en constante évolution est d'apprendre à apprendre. Cependant, la tâche de devenir un apprenant sophistiqué sur le plan métacognitif est loin d'être simple ; cela nécessite d'aller à l'encontre de certaines pratiques que vous auriez pu penser auparavant efficaces et d'installer de nouvelles stratégies qui peuvent sembler très structurées et pas intuitives au premier abord. N'oubliez pas que tout dans ce blogue est étayé par des preuves et concorde avec les neurosciences modernes.
Essayez simplement ce qui a été suggéré ici et voyez si cela améliore vos performances académiques.

Je pense que vous serez agréablement surpris.

Et rappelez-vous aussi que très peu d'étudiants - un sur cinq - déclarent avoir déjà appris à apprendre.

Cela signifie que si vous mettez en place de bonnes stratégies d'étude telles que décrites, vous aurez un énorme avantage sur les étudiants qui ne le font pas.

Aussi difficile que puisse être l'optimisation de ses activités d'apprentissage, il n'a jamais été aussi important de le faire, compte tenu de l'évolution du monde de l'éducation. Dans un avenir prévisible, l'accent sera mis de plus en plus sur l'apprentissage sur le Web, l'apprentissage à distance, les cours mixtes et l'apprentissage tout au long de la vie, qui mettent tous davantage l'accent sur la capacité de gérer efficacement votre propre apprentissage.